Lune Le Site


Plutarque, De la face qui apparaît dedans le rond de la lune. 614.B.

Car tu vois de première rencontre,
combien est impertinente l'opinion & le dire de ceux qui disent,
que la face qui apparaît en la lune est un accident de la vue,
laquelle par son imbécilité cède à la clarté reluisante d'icelle,
ce que nous appelons éblouissement,
& ne s'aperçoivent pas que cela se devrait beaucoup plus faire au Soleil,
dont la lueur est bien plus brillante, plus vive, & les rayons plus perçants,
comme Empedocles même en quelque passage
en a assez plaisamment noté la différence quand il dit,
L'aigu Soleil, & la Lune pierreuse.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Plutarque, De la face qui apparaît dedans le rond de la lune. 614.C.

& pourquoi ceux qui ont la vue faible & basse,
n'aperçoivent en la Lune aucune forme,
mais son cercle leur apparaît tout plein & tout uni,
& au contraire ceux qui ont les yeux plus aigus & plus perçants
discernent mieux les traits du visage,
& remarquent plus parfaitement l'impression d'une face,
& en distinguent plus évidemment les parties.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Plutarque,  De la face qui apparait dans le rond de la lune. Amyot. 614.D

Agesianax la dépeignant ne dit pas mal:
La face enluminée d'une pucelle apparait au milieu,
de qui l'oeil semble être plus vert que bleu,
la joue un peu de rouge colorée.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Plutarque, De la face qui apparaît dedans le rond de la lune. 614.D

Car à la vérité les choses ombrageuses & obscures
environnées de luisantes & claires s'enfoncent dessous,
& se réhaussent réciproquement, étant par elles repoussées,
& bref sont entrelassées les unes dedans les autres,
de sorte qu'elles représentent
la figure d'un visage naïvement peinte.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Plutarque, De la face qui apparaît dedans le rond de la lune. Amyot. 615.A

L'opinion Stoïque est que la Lune est une mixtion
de tout l'air & d'un feu mol,
& que comme en un calme,
il advient quelquefois un peu d'haleine qui frise le dessus de la mer,
aussi l'air se noircit,
& que de là se fait une apparence de forme de visage.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Plutarque, De la face qui apparaît dedans le rond de la lune. Amyot. 618. G.

La face même qui apparaît au corps de la Lune
vient nécessairement de quelque passion de sa substance.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Plutarque,  De la face qui apparait dans le rond de la lune. Amyot. 621. F.

Il n'y aurait point de plus évident & plus manifeste argument
pour montrer que la Lune est solide & terrestre,
que si sa propre couleur était la couleur du charbon;
mais elle ne l'est pas, ami Pharnaces,
ainsi quand elle est en éclipse, elle change de plusieurs couleurs,
& les distinguent les mathématiciens en cette sorte,
déterminant le temps & la place:
Si elle éclipse du côté de l'occident,
elle apparaît fort noire jusqu'à trois heures & demie.
Si c'est au milieu du ciel,
elle jette une couleur rougeâtre, & qui ressemble au feu;
après les sept heures & demie,
cette rougeur s'en va;
& finalement, vient l'aube du jour,
elle prend une couleur bleue & perse.
C'est pourquoi les poëtes, & mêmement Empédocle,
l'appellent Glaucopis, comme qui dirait, aux yeux pers.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Plutarque,  De la face qui apparait dans le rond de la lune. Amyot.622.H.

Celui qui demande que le soleil apparaisse en la Lune,
ou que notre vue soit rabattue & repliée au Soleil,
qu'il demande quand & quand
que l'oeil soit le soleil,
la vue la lumière,
& l'homme le ciel..
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Plutarque,  De la face qui apparait dans le rond de la lune. Amyot. 626. G.

Encore les effraie ce que l'on appelle la face de la Lune,
parce qu'elle leur semble chose épouvantable à voir,
ce qu'elle n'est pas.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Fontenelle, Entretiens sur la pluralité des mondes.
Second soir. Que la Lune est une Terre habitée.

La moitié de la Lune qui se trouva tournée vers nous
au commencement du monde
y a toujours été tournée depuis;
elle ne nous présente jamais que ces yeux, cette bouche
& le reste de ce visage que notre imagination compose
sur le fondement des taches qu'elle nous montre.
Si l'autre moitié opposée se présentait à nous,
d'autres taches différemment arrangées
nous feraient sans doute imaginer quelque autre figure.